Err

Fabrication artisanale des célèbres bonbons des Vosges Vente par correspondance sur toute la France et U.E.
03 29 50 44 56

Une famille, une équipe

 Sur place à Plainfaing

Nos confiseurs

Ce sont eux qui préparent vos délicieux bonbons des Vosges ! Ils partageront avec vous leur savoir-faire !

Nos guides et conditionneuses

Elles cassent les plaques à la main, vous présentent l'entreprise lors de vos visites, emballent les bonbons en sachets, en boîtes ou en bocaux !

Nos préparatrices

Vous ne les verrez pas souvent mais ce sont elles qui répondent à vos appels téléphoniques et qui préparent les commandes qui vous seront expédiées !

Nos vendeuses

Sur la photo une partie de notre équipe de vendeuses qui sont là pour vous conseiller avec leur sourire et leur bonne humeur !


Au plus proche de vous

Sur les salons

Ces visages vous sont familiers ?! Vous les retrouvez sur les salons gastronomiques et marchés de Noël de l'Est.

Sur les marchés régionaux

Vous retrouvez les garçons sur les marchés locaux et foires, dans les Vosges et en Alsace.

Confiseur, un métier à part ! Devenir confiseur ?

Le confiseur est un artisan spécialisé dans la fabrication de produits comestibles à base de sucre.

Cela s'apprend généralement directement à la confiserie. Il ny' pas de diplôme spécialisé, hormi celui de Pâtissier Chocolatier-Confiseur. 

Le terme confiseur apparait en 1600 dans le Théâtre d’Agriculture et mesnage des champs, d'Olivier de Serres. Son sens est alors différent.

Le confiseur était l'artisan qui préparait des mets confits, non seulement dans le sucre, mais dans d'autres ingrédients aussi, selon des pratiques ancestrales qui utilisaient le sel et le vinaigre (pour le concombre ou le pourpier, par exemple), des sauces comme la glace de viande, du vin, de l'eau-de-vie, ou des matières grasses (pour les sardines, le canard, etc.).

Le confiseur était donc celui qui confectionnait des conserves.

Une loi du , sur la salubrité des comestibles, réglemente les substances utilisées pour colorier les confiseries. On ne devra employer, pour colorier les bonbons, que des substances végétales, à l'exception de la gomme-gutte et de l'orseille*

*(F. Crozet, Table décennale du Répertoire Administratif, Grenoble, Prud'homme et Blanchet, , p. 383)


Paiement sécurisé


Service client 


Livraison rapide